lire le mag en entier

What’s up Martin Koolhoven ?

« JE VEUX TRANSPOSER LE GENRE DU FILM NOIR DANS LE JAKARTA DE L’APRÈS-GUERRE »

Après le western, Martin Koolhoven s’attaque au film noir. Le réalisateur de Brimstone nous dévoile le projet sur lequel il travaille.

MARTIN KOOLHOVEN

«J’ai toujours beaucoup aimé la façon dont certains réalisateurs pouvaient s’emparer d’un genre et le transposer dans un environnement totalement différent. Jean-Pierre Melville, par exemple, s’est emparé du film de gangster américain, en a fait quelque chose d’extrêmement moderne en France. John Hillcoat, avec The Proposition, avait déplacé l’univers du western américain dans le bush australien.
Mon projet à moi est de faire voyager l’univers du film noir jusqu’à Jakarta, en Indonésie, juste après la Seconde Guerre mondiale. Il y a une dizaine d’années, j’avais travaillé sur un projet qui avait comme sujet Raymond Westerling (un officier hollandais de la Royal Netherlands East Indies Army) et j’ai fait beaucoup de recherches sur cette période au cours de laquelle l’Indonésie devint indépendante.

« COMME DANS BRIMSTONE, L’HISTOIRE SERA COMPLEXE ET PROBABLEMENT NON LINÉAIRE, MAIS JE RÉFLÉCHIS ENCORE À LA MANIÈRE DE CONSTRUIRE CETTE STRUCTURE »

Après 1945, il y avait de nombreuses parties prenantes à ce processus, et tout autant de perspectives avec un point de vue propre à comprendre. J’ai alors eu l’idée de dépeindre cette période de façon un peu plus abstraite : une histoire criminelle impliquant trois personnages différents.

J’ai situé le projet en 1946, au moment où l’Indonésie se déclare quasiment indépendante : les Japonais l’avaient quitté (au moins la plupart d’entre eux), les Britanniques étaient chargés d’y restaurer l’ordre (tout en voulant quitter le pays) et les Hollandais se retiraient discrètement (mais n’acceptaient pas la souveraineté de l’Indonésie). On ne retrouvera pas ça directement dans le film, mais je me servirai de ce contexte comme toile de fond de mon thriller. Trois personnages, trois points de vue distincts, pour un film noir dans le Jakarta de l’après-guerre.
Comme dans Brimstone, l’histoire sera complexe et probablement non linéaire, mais je réfléchis encore à la manière de construire cette structure. Son titre de travail à l’heure actuelle est Batavia (l'ancien nom de Jakarta) mais je changerai certainement pour un titre plus compréhensible à donner à ce thriller excitant et sexy, avec des femmes fatales, des traîtres diaboliques, des flics corrompus et des héros sur la corde raide

Disponible en BLU-RAY, DVD et VOD

COMPLÉMENTS

■ Scènes coupées

■ Entretiens avec Dakota Fanning, Guy Pearce, Kit Harington et Martin Koolhoven

■ Junkie XL : secrets de compositeur

■ Galerie photos